Tirage des 7 planètes

L’Antiquité ne connaissait que sept planètes, le Soleil, la Lune, Saturne, Vénus, Mars, Jupiter et Mercure. Ce tirage sert à faire le point sur sa situation au moment où on l’opère. Il ne livre pas un oracle à long terme, mais permet d’affirmer sa personnalité.

symbole

On le pratique de préférence avec les arcanes majeurs. On fait choisir au consultant sept cartes après les avoir battues et avoir fait couper le jeu. On les distribue dans le sens des aiguilles d’une montre (sens solaire) et on les interprète selon la symbolique suivante :
– La lame 1, rapport avec la Lune, donne des indications sur le milieu familial du consultant.
– La lame 2, rapport avec Saturne, donne des indications sur l’état intellectuel du consultant.
– La lame 3, rapport avec Vénus, donne des indications sur la situation sentimentale du consultant.
– La lame 4, rapport avec le Soleil, donne des indications sur la vie sociale et les ambitions du consultant.
– La lame 5, rapport avec Mars, donne des indications sur les conflits et désaccords du consultant.
– La lame 6, rapport avec Jupiter, donne des indications sur la sociabilité et la spiritualité du consultant.
– La lame 7, rapport avec Mercure, donne des indications sur les études et les affaires financières du consultant.

Le Mat (Le Fou)

Le Mat (Le Fou) : Retour à la nuit céleste.
XXII : Instabilité, déséquilibre, inconscience, insouciance…

Pas de numéro pour cette lame, à laquelle on attribue le numéro XXII. On l’appelle indifféremment le Fou ou le Mat, qui signifie « mort » (échec et mat), raison pour laquelle certains le placent en XIII, l’arcane XIII n’étant pas désigné (la Mort), ou en XXI, avant le Monde.

Un homme à l’air insouciant et coiffé d’un bonnet de fou, la besace sur l’épaule et les habits déchirés, s’en va vers la droite sans paraître souffrir du chien qui lui mord le haut de la cuisse, ses pattes à hauteur de ses organes génitaux. Ce vagabond, pour évoluer, va devoir longuement marcher. Le chien, avec ses crocs et ses pattes, symbolise les passions non dominées, et cherche à le retenir. Mais il s’appuie, de la main gauche, sur un bâton jaune, couleur de l’esprit. Et sa besace, couleur chair, au bout d’un bâton incolore qui va d’une épaule à l’autre, contient tout ce qu’il faut emporter pour un long voyage initiatique : l’enseignement de la tradition.

Comme le Bateleur, il a un pied plus petit que l’autre, signe de vulnérabilité cachée, mais s’il sort de
la carte tant il est grand, c’est que le monde matériel est devenu trop petit pour lui.

Retour à la nuit céleste. Inconscience, impulsivité, aliénation. Envie d’indépendance, de changement. Pauvreté. Nouveau départ. Fatalité et expiation, imprudence et folie. Le Mat, c’est Prométhée.
En divination : un coup de tête, la folie.
Lame droite : médiumnité, repos, inaction pour ne pas commettre de fautes, irresponsabilité, insouciance, résignation instinctive, spontanéité.
Lame inversée : incapacité de se diriger, insécurité, obéissance aux impulsions aveugles, inconduite, extravagance, regrets, folie.
Équivalence alchimique : liberté en folie, l’alchimiste accompli devient initié. En harmonie avec les sphères célestes, il se détache petit à petit des contingences terrestres, il se trouve en état de félicité. Il est.